Romney remporte le Maine et le CPAC 2012 et se rassure

Après ses revers dans le Colorado et le Minnesota, Mitt Romney s’est rassuré  par une victoire lors des caucus du Maine et du CPAC. Le candidat libertarien Ron Paul le talonne.

Par Emmanuel Arthault — Le Maine, cet état de l’extrême nord de la Nouvelle-Angleterre, au gouverneur républicain mais dont l’électorat a toujours penché du côté démocrate à chaque élection présidentielle depuis 1992, était habituellement un enjeu insignifiant. Mais il aurait bien pu faire naître, cette année, des perspectives particulièrement sombres. En effet, le scrutin était devenu crucial pour Mitt Romney après deux défaites dans le Colorado et le Minnesota. Dans la précipitation, il s’était déplacé une demi-douzaine de fois depuis mardi.

Finalement, après une semaine de caucus, 5600 personnes (moins de 2% des électeurs républicains inscrits) ont fini par voter samedi 11 février. Romney devance ainsi le libertarien Ron Paul (36%), Rick Santorum (18%) et Newt Gingrich (seulement 6%). Insistant sur son parcours d’entrepreneur, son équipe a commenté que « Les électeurs du Maine ont lancé un message clair: il est grand temps d’envoyer quelqu’un d’étranger à la Maison Blanche, un conservateur avec une longue expérience du secteur privé, qui peut déraciner la culture de taxation, de dépenses, d’emprunt et de bureaucratie sans fin de Washington« .

Néanmoins, il ne devance Ron Paul que de 194 voix. Le représentant du Texas est généralement avantagé lorsque le taux de participation est faible, du fait de l’enthousiasme de ses militants. De surcroît, Romney avait remporté plus largement ce caucus en 2008, récupérant 52% des voix et distançant McCain de 30 points.

Une victoire significative au CPAC

Par contre, Mitt Romney a remporté vendredi dernier le « vote de paille » ["Straw poll"] du Conservative Political Action Comittee, le rendez-vous annuel du mouvement conservateur. 3.800 personnes se sont exprimées et Romney a été soutenu par 38% d’entre elles, contre 31% pour Santorum, 15% pour Gingrich et seulement 12% pour Ron Paul — qui avait pourtant remporté ce vote l’année passée. Romney gagne ainsi 15 points par rapport à 2011. Ce vote pourrait signifier que le mouvement conservateur commencerait à se mobiliser pour l’ancien gouverneur du Massachusetts — à l’exception de l’aile plus religieuse qui soutient toujours Santorum.

A propos de l'auteur

Emmanuel Arthault

A lire également

(2) Commentaires